Mar

5

Par pascal

2 réactions

Catégories : Non classé

Ile Maurice, un rêve enfin réalisé

Je m’essaie à la plongée et photo sous marine depuis quelques années et après plusieurs voyages consacrés à la macro photo sous marine, je rêvais de rencontrer quelques grands pélagiques et de les photographier. Les rencontres organisées avec ces grands animaux si elles étaient possibles il y a quelques années sont progressivement interdites ou très réglementées à travers toute la planète. J’ai donc sauté sur l’occasion et réservé ma place il y a plus de six mois pour participer à ce voyage dont le programme était plongée traditionnelle la moitié du temps et observation des cachalots au dessus de la surface et en snorkeling l’autre moitié.

Le club qui nous a accueilli est le dernier sur l’île à avoir l’autorisation d’organiser ces rencontres à travers son association de protection des cachalots, dans le but de réaliser un grand nombre d’images destinées à l’identification et l’étude de ces animaux. Bien entendu les rencontres avec ces animaux libres ne sont jamais garanties, et dans notre cas, le suspens a duré jusqu’au dénouement final. Les seize plongeurs furent divisés en deux groupes et chaque jour nous alternâmes les activités plongée et cachalots.

Le premier jour fut consacré pour moi à la plongée traditionnelle. Les fonds Mauriciens sont riches en murènes, balistes etc… et ces premières plongées furent pleines d’ émotion.  Au retour de ce premier jour, nos guides, le regard soucieux nous avertirent qu’un cyclone était annoncé pour le surlendemain. Le groupe Cachalots ce jour là fit choux blanc. Le lendemain notre groupe n’eut pas plus de chance et aucun cachalot ne montra le bout d’une nageoire. Toute activité aquatique fut stoppée, les bateaux partirent s’abriter et toute l’île se prépara au passage de ce cyclone qui occasionna une alerte de niveau 3 sur une échelle de 4. Finalement nous n’eurent droit qu’à la queue de la tempête mais le sud de l’île fut beaucoup plus atteint bien qu’il n’y eut à déplorer que des dégâts matériels. Après deux jours consacrés aux visites terrestres, (nous avions deux jours libres prévus dans notre programme) les activités marines reprirent. Mais les cachalots n’étaient toujours pas au rendez vous.

Le jour du départ, les évènements précédents nous ayant décalés, la matinée fut consacrée pour nous à la recherche des cachalots que personne jusqu’à ce moment n’avait vus. La mer était d’huile et la journée magnifique. Je ne me faisais pas beaucoup d’illusions. Le bateau sortit du port et après 30 minutes de navigation, le cri qui allait changer l’impression générale de ce voyage de voyage sympa en franche réussite « Cachalooooooooooooooooooot » réveilla le bateau au complet

Place à quelques images, sous la surface :

 

 

Flux des commentaires

2 réactions

  1. DALILA BENSAMMAR 5 avril 2014 | 10 h 11 min

    Images fabuleuses. Je t’envie. Ce doit être un moment très fort. Et le reste du séjour ? As-tu fait un compte rendu ?

  2. Bon Pascal, tu as réussi (c’était facile) à me convaincre de t’accompagner, alors j’espère qu’on en verra aussi en février prochain!!!



ou, faites un trackback.